Edito de fin d’année 2020

« On doit se prémunir de l’arbitraire du Roi »

2021 verra naître une nouvelle philosophie de vie, un monde neuf

Pour cet édito de fin d’année, j’avais le choix : continuer à ne pas en parler ou concéder à analyser ce que 2020 a fait de nous. Et bien j’ai choisi la deuxième option pour ce dernier mot de l’année 2020.

La narration de la peur a fait partie de 2020 et la fabrique de l’opinion publique par les media de masse en a été le leitmotiv. Les gens ont peur et cette peur est entrée dans nos moeurs, dans nos tripes et dans les racines du collectif. Cachée, non révélée ou ouverte, la peur a véhiculé cette année 2020 et s’est répandue en nous, telle une particule venimeuse. On brandit des ombres devant nous et on nous maintient au fond de la caverne. Il y a une réelle analogie et des parallèles intéressants avec les Khmers rouges. L’objectif premier des Khmers rouges était d’établir un idéal de pureté inspiré de la vie des paysans. Pour cela l’argent a été aboli au profit du troc et les titres de propriété ont été annulés. Les enfants ont généralement été enrôlés dans l’armée et les parents, envoyés dans des camps, ont été « rééduqués ». L’endoctrinement visait à fracturer les liens familiaux pour repartir de zéro. Le 7 janvier 1979, les vietnamiens sont intervenu pour chasser les Khmers rouges, s’emparer du pouvoir et mettre une place la République populaire du Kampuchea. C’est seulement en novembre 2018, que le Tribunal international a reconnu pour la première fois le génocide perpétré par les Khmers rouges entre 1975 et 1979.

Une bonne partie de la science est malheureusement passée du côté obscure, cherchant à générer des profits. A ce sujet, découvrez cet article très intéressant du British Medical Journal (BMJ) publié le 13.11.2020 : « Covid-19: politicisation, corruption and suppression of science »: https://doi.org/10.1136/bmj.m4425. Le BMJ est une revue médicale britannique qui existe depuis 1840. C’est l’une des revues scientifiques et de médecine générale les plus lues dans le monde (52 numéros pas an).

Cependant il y a une immensité de gens bien et de plus en plus de scientifiques essayent de sortir de ce carcan et de nous faire part de leur études.

Nous allons voir émerger des politiques honnêtes. Comme le dit ce proverbe chinois : « C’est lorsque un pays est en proie au chaos, qu’apparaissent des responsables intègres. »

Aujourd’hui, nous souhaitons vous apporter de la positivité et des conseils pour l’année 2021. Face à la désagrégation de ce que l’on peut appeler dorénavant l’ancien monde, tournons-nous vers un monde neuf, 2021 verra naître une nouvelle philosophie de vie. Sortons de la caverne et regardons autour de nous, regardons la nature qui vit et prenons soin de nous et des autres. L’impact de la nature sur notre bien-être n’est plus à prouver. A découvrir les bienfaits d’une escapade en pleine nature : https://www.histoiresdetongs.com/bienfaits-nature-sante/

Pour sortir de cette torpeur, qui nous a été imposée, les enjeux sont avant tout de comprendre. Dans comprendre, il y a la communication : continuons à rester liés et à communiquer entre nous, avec la nature, avec l’art et la beauté.

N’oublions pas que l’intention préside et en évitant la violence, il faut tenir un NON et continuer à se battre et à proposer d’autre voies que celles qui nous sont imposées, et considérer les gens comme des êtres humains et non des cobayes.

Avant tout le message que nous aimerions faire passer ici est de ne pas rester dans l’inconscience ou la passivité, mais de vous renseigner, de vous informer pour créer du savoir et continuer à être critique (par critique nous entendons peser le pour et le contre pour vous forger une opinion). Avant tout il s’agit de trouver une juste interaction et de sortir du labyrinthe de cette peur.

Pour cela, nous pouvons vous conseiller plusieurs activités. Reprenez de la puissance d’agir : toucher des arbres, communiquer avec la nature, dites bonjour à votre voisin, ne regardez plus la télévision, reprenez contact avec la réalité autour de vous et prenez soin vous, évitez d’être en conflit, partagez et aimez…sans limite. La culture du partage redonne du sens à la communication en permettant aux gens de se mettre en lien les uns avec les autres. L’art est aussi un merveilleux moyen de communiquer, pourquoi ne pas commencer à dessiner, à peindre ou à sculpter, à jouer de la musique ou à chanter. Et surtout pour rester en forme et booster votre immunité faites du sport 30 minutes par jour et consommer local et frais en évitant les multinationales.

https://www.santemagazine.fr/alimentation/acheter-et-cuisiner/repas-equilibre/comment-equilibrer-son-alimentation-172338

Les êtres humains sont des êtres d’amour, de partage et ne sont pas faits pour restés seuls et masqués loin des autres. Il faut recommencer à interagir avec le monde, interagir les uns avec les autres. Ne restez pas passifs et en attente, soyez rationnels, agissez et bougez. Ayez de la bienveillance et de la bonté les uns envers les autres. Le meilleur reste à venir.

 

Nous vous souhaitons une belle année 2021

Namasté

Christine Giotto
Rédactrice en chef

 

 

 

Références bibliographiques et liens :
British Medical Journal : Covid-19: politicisation, ‘corruption,’ and suppression of science
https://doi.org/10.1136/bmj.m4425

Les Khmers rouges, histoire
https://www.google.ch/amp/s/gemonu.com/2020/03/01/les-khmers-rouges-recit-dun-genocide-oublie/amp/

Les bienfaits de la nature
https://www.histoiresdetongs.com/bienfaits-nature-sante/

Manger équilibré
https://www.santemagazine.fr/alimentation/acheter-et-cuisiner/repas-equilibre/comment-equilibrer-son-alimentation-172338



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.